Tartuffe

Mise en scène de Michel Fau avec Michel Bouquet en Orgon et Michel Fau en Tartuffe. Une belle pièce de Molière aux enseignements encore de saison

L’histoire est bien connue, Un homme pieux  Orgon accueille chez lui un dévot Tartuffe, le premier tombe sous l’emprise du faux dévot. Orgon sous les feux de la passion lui cède fille et maison, malgré toutes les tentatives vaines de sa famille pour lui faire entendre raison . Mais voilà, Tartuffe est talentueux, il en faudra des preuves pour que le pieux sorte de son aveuglement.

Le parti pris de la mise en scène de Michel Fau est de montrer un Tartuffe en toute puissance, orgueilleux et prétentieux de sa puissance de manipulation. Le jeu de Michel Fau est remarquable. Quel plaisir sans doute pour l’élève de jouer avec son vieux maître, monstre de Théâtre.

La Passion n’est pas raison dit le Frère d’Orgon, quand la première est perdue pour faute de discernement, que le chemin du retour est long et tortueux. Bien entendu, cet égarement religieux fait résonnance aujourd’hui et une nouvelle fois, nous sommes confrontés au fléau des fous de Dieu.

La pièce met en avant aussi, ce qui sauve, son entourage, sa famille ses amis, les hommes et les femmes de bien se révèlent à l’expérience de la vie et de ses difficultés. Les Tartuffes sont en exercice certes, mais les personnes de bien aussi, elles se reconnaissent par leur présence discrète, elles vous aident sur le chemin de la vie  à accomplir vos choix profonds.

Un beau spectacle, joyeux , distrayant et porteur de sens.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *